Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Sep

À la mode chinoise...

Publié par Rim Hajji

Shanghai est aujourd'hui considérée comme une capitale de la mode à la même échelle que Paris, Los Angeles ou encore Milan.

C'est une ville ou l'apparence physique reste très importante, et où le « que va-t-on dire de moi » règne en maitre. C'est pour cette raison que la mode prend une place prépondérante dans la vie des chinois et des chinoises. La Chine est le deuxième consommateur de mode.

Mise a part cette volonté de plaire, j'ai eu l'impression qu'à Shanghai un complexe d'occidental est né. Un complexe de vouloir faire comme les occidentaux, en mélangeant plusieurs styles. Rares sont les personnes en Chine se référant que à un seul style

C'est pour cette raison que j'ai trouvé intéressant de me pencher sur la "mode à la chinoise" mais aussi sur le développement des créateurs chinois qui parfois sont à la hauteur des enseignes luxueuses européennes.

Les avenues ornées de magasins de luxe sont de plus en plus nombreuses à Shanghai. Une concentration ahurissante d'enseignes européennes à dimension surhumaine mais de nouveaux créateurs et ce de plus en plus, rentrent dans ce monde assez fermé.

Les fashions Week sont à la hauteur de celle des grandes capitales du Luxe où les enseignes européennes comme Louis Vuitton, Gucci.. sont présentes mais aussi des marques de créateurs chinois comme Wang Yiyang .

Cette nouvelle génération de créateurs n’a rien à envier aux grandes marques luxueuses. De plus en plus de notoriété en dehors des frontières mais aussi un positionnement haut de gamme font que ces nouvelles enseignes luxueuses chinoises ont leur place dans le monde de la mode. Ainsi Shanghai fait partie intégrante du monde de la mode et à de plus en plus de poids dans ce secteur.

Reconnue comme telle, Shanghai est aussi un carrefour de tendances. Entre la modernité et les traditions, le monde de la mode trouve son inspiration en mêlant plusieurs styles. En règle générale c’est des styles occidentaux mis aux gout des chinois(es) et où la discrétion n’est pas un maitre-mot. La Chine a connu une croissance exponentielle, ce qui expliquerait cet engouement pour le luxe et le paraître. Etre « bling-bling » est loin d’être une tare comme en Occident où c’est assez mal perçu. Non, à Shanghai plus le style vestimentaire est dans le « show-off », plus la personne est issue d’une catégorie sociale élevée et donc mieux vue. Prenons par exemple les touristes chinois à Paris, ils sont devenus les clients les plus importants des enseignes de luxe comme Vuitton où l’on peut assister à de longues files d’attentes pour pouvoir rentrer dans le magasin.

Cet engouement pour le luxe est tel que la Chine est aussi reconnue pour ses contrefaçons. Dans tout les guides touristiques, un endroit ressort souvent : le Fake market. Une sorte de centre commercial qui propose que des produits contrefaits et ce pour tout types de produits : petite et grande maroquinerie, maquillage, vêtements, chaussures, produits technologiques…

Mis à part le monde du luxe et les centaines de magasins haut de gamme, les boutiques de prêt-à-porter fleurissent dans toutes la ville. Pas une rue n’est laissée au hasard. Ainsi, acheter des vêtements à Shanghai ne relève pas de l’impossible. La tentation d’acheter est présente partout, beaucoup plus qu’à Paris par exemple.

Ce qui est marrant c’est que les boutiques exercent des prix assez élevés, contrairement à ce que l’opinion publique peut bien penser. Mais il existe des lieux où les vêtements ne coutent pas cher comme à Qipulu. Un endroit très peu connu par les touristes vu que c’est un lieu destiné principalement à la population chinoise et où les articles présentés ne sont pas aux gout occidentaux.

Aussi, ce que j’ai énormément apprécié à Shanghai c’est le « Fabric market ». Dans ce marché au sud du Bund, on peut créer sur-mesure des vêtements en choisissant, couleurs, matière, style…

Voulant lancer ma propre marque de vêtements dans quelques années, ce marché m’a permis de mettre en œuvre mes « talents » de styliste. Grace à mes dessins et croquis, j’ai crée quelques vêtements comme des manteaux, des chemises, des pantalons et robes de soirées.

Ainsi, Shanghai est une capitale de la mode avec une présence accrue du luxe. Tout les budgets et styles y sont présents laissant même libre cours à la création. Dans quelques années, Shanghai peut même surpasser les autres capitales de la mode.

À la mode chinoise...
Commenter cet article